Nous contacter

A propos de Destin Commun

Contact

Contact presse

Pour toutes demandes médiatiques, veuillez-nous contacter par e-mail à l'adresse suivante : jordan.allouche@kairos-msc.com

Contact partenariat

Pour toutes demandes de partenariat, veuillez-nous contacter par e-mail à l'adresse suivante avec Partenariat en objet du mail : contact@destincommun.fr

Autre

Pour toutes autres demandes, veuillez-nous contacter par e-mail à l'adresse suivante : contact@destincommun.fr

Destin Commun

Destin Commun est un laboratoire d’idées et d’action qui a pour ambition de bâtir une société plus soudée, dont les membres sont convaincus que ce qu’ils partagent est plus important que ce qui les divise.

Nous travaillons sur des initiatives de court terme et sur des changements de société à plus long terme, en partenariat avec un large éventail d’acteurs issus de la société civile, des corps intermédiaires, du monde de l’entreprise, des médias pour redonner au commun le goût de l’évidence.

Destin Commun est une association de loi 1901. Elle est membre du réseau international More in Common, présent également en Allemagne, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

A propos de Destin Commun

L'équipe

Shot FX

François-Xavier Demoures, directeur de Destin Commun

François-Xavier supervise l’orientation stratégique et l’équipe de Destin Commun (More in Common France). Jusqu’en septembre 2017, responsable de la conception d’un nouveau récit politique pour la gauche en tant que Directeur général aux politiques du Parti socialiste français. Auparavant, il a été conseiller chargé des discours de la ministre de la Culture et du président de la Région Île-de-France. Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, il est titulaire d’un Master de philosophie. 

Anaïz Shot

Anaïz Parfait, directrice des initiatives et partenariats

Anaïz a consacré sa carrière au progrès social et environnemental. Avant de rejoindre Destin Commun, Anaïz a passé 10 ans à diriger des campagnes de mobilisation, de plaidoyer et de développement pour des ONG et des startups en France et dans le monde. Après avoir supervisé les opérations globales de More in Common (finances, collecte de fonds, politique de ressources humaines), Anaïz conduit maintenant les partenariats et les initiatives de Destin Commun et de More in Common au niveau global. 

Screen Shot 2020 02 13 At 17.50.22

Mathieu Lefevre, directeur général et co-fondateur de More in Common

Avant de participer au lancement de More in Common, Mathieu a été cofondateur de Make.org, une entreprise de civic tech et, a été, pendant plusieurs années, directeur général de New Cities Foundation, un think tank sur l’avenir des villes.

Mathieu a travaillé pour le département des opérations de maintien de la paix de l’ONU pendant cinq ans. Il a vécu dans le sud de l’Afghanistan, au Liban et a été en poste au Conseil de sécurité à New York. Il a également travaillé à la Banque mondiale et a participé à plusieurs campagnes politiques locales et nationales en France et aux États-Unis. Mathieu est franco-américain et vit à Paris avec sa femme est leurs trois enfants. 

Maïder Shot (1)

Maïder Piola-Urtizberea, chargée des relations avec la société civile

Récemment diplômée de l’université d’Aalborg à Copenhague, Maïder a commencé sa carrière en tant qu’assistante de campagne sur les migrations et les pays en crise à Amnesty International. Elle a complété cette expérience en participant au développement de la communauté de SINGA Paris. Maider travaile notamment sur la formation et les initiatives que mène Destin Commun auprès de nos partenaires institutionnels.  

F.A.Q

En quoi la méthodologie de "La France en quête" est-elle différente d'une étude d'opinion traditionnelle ?

Nous avons effectué notre recherche avec l’institut de sondage Kantar. Le volet quantitatif s’est tenu en deux vagues, par questionnaire auto-administré en ligne. La première a eu lieu en mars 2019, auprès d’un échantillon de 4008 personnes ; la seconde en décembre 2019, auprès d’un échantillon de 2003 personnes, représentatifs de la population française. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée au sexe, à l’âge et à la profession de la personne de référence avec stratification par région et catégorie d’agglomération. Ce travail comprend également un volet qualitatif : douze groupes de discussion ont été conduits à Paris, Lille, Dijon et Montpellier, auprès d’habitants de ces centres urbains et de leur périphérie.

L’originalité de notre enquête, notre petite pierre à l’édifice, tient d’abord dans la méthodologie que nous avons utilisée. Plutôt que d’utiliser des catégories sociodémographiques classiques, ou l’autopositionnement politique, nous avons utilisé des outils issus de la recherche en psychologie sociale pour comprendre la manière dont les gens voient le monde à partir de leur système de valeurs.  

Notre analyse a été bâtie à partir de questions portant sur : 

  • Les convictions profondes des Français, en s’appuyant par exemple sur la théorie des fondements moraux ou sur leur prédisposition autoritaire et le mode de parentalité.
  • Leur identité de groupe.
  • Leur degré d’engagement et de contact local, social ou politique.
Pourquoi six familles de Français ?

La France est une société complexe et diverse de 67 millions de personnes.  Toute catégorisation d'un groupe aussi vaste se veut être une grille de lecture. Cette segmentation des Français en six familles n’est en aucun cas une généralité des profils psycho-sociaux des Français mais un choix en terme d’analyse.      

Pour comprendre comment ces convictions profondes se répartissent au sein de la population française, nous avons procédé à une analyse typologique qui a fait émerger six familles de Français selon la façon dont ils voient le monde.    

En examinant les regroupements qui ont émergé des multiples itérations du processus d'analyse (cluster analysis), nous avons constaté que six segments étaient suffisamment distincts les uns des autres pour mériter d'être présentés comme des groupes séparés. Si nous avions présenté plus de six segments, certains d'entre eux seraient si semblables les uns aux autres qu'il serait difficile de les distinguer. Si nous avions présenté moins de six segments, les membres de certaines tribus auraient été trop différents les uns des autres pour être correctement placés sous la même étiquette.

Une grande partie de notre diversité en tant que société réside dans les domaines subtils et cachés de la psychologie et des croyances. La compréhension de ces réalités peut aider à donner une image plus complète et plus précise de la société française.

Comment avez-vous recruté les participants aux entrevues et aux groupes de discussion ? En quoi consiste la phase qualitative ?

Un volet qualitatif a été mené auprès des segments identifiés par analyse typologique, à l’issue de l’enquête quantitative. Douze groupes de discussion, comprenant 8 à 10 personnes chacun et représentatifs de chaque segment, ont été entendus pendant trois heures. Ces discussions ont été conduites à Paris, Lille et Dijon, en mai 2019 et à Lille, Montpellier et Paris, en octobre 2019 auprès d’habitants de ces centres urbains et de leurs agglomérations. Elles ont été analysées afin de pouvoir rendre compte des attitudes, des convictions et des comportements de chaque segment avec leurs mots et faire émerger des modèles concordants.

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de Destin Commun directement dans votre boîte mail.  

En cliquant ci-dessous, vous accordez l'autorisation à Destin Commun, branche française de More in Common, de stocker votre mail et vos informations personnelles dans le seul but de vous contacter pour vous fournir des informations sur notre travail. Vous pouvez vous désabonner à tout moment. Nous ne partagerons pas vos informations avec des tiers. Pour en savoir plus sur la manière dont nous protégeons vos données, veuillez lire notre politique de confidentialité.